Fredericton / Nouvelles / Blogue police

Distractions au volant : une bien mauvaise idée

Comme de nombreux autres policiers, Steve Safford de la Force policière de Fredericton constate que bien trop de personnes se montrent distraites au volant.

« On voit des gens manger, se maquiller et lire le journal, observe Steve Safford. Il reste encore un bon nombre de gens qui conduisent avec autre chose que le volant dans leurs mains », ajoute-t-il.

Une chose est toutefois devenue la pire source de distraction pour les conducteurs de Fredericton.

« On voit les gens utiliser leurs cellulaires, déplore Steve Safford; ils sont collés à leur téléphone ».

Se servir d’un appareil électronique au volant est illégal au Nouveau-Brunswick. Une telle infraction peut être punie d’une amende de 172,50 $ et d’une perte de trois points d’inaptitude.

« Même si vous avez votre cellulaire sur haut-parleur, si vous l’avez à la main, il s’agit d’une infraction », explique l’agent de police.

D’après lui, trop de conductrices et de conducteurs ne sont pas attentifs au volant et risquent de causer des accidents, des blessés et des morts.

Selon les statistiques de la Force policière de Fredericton, 242 billets d’infraction ont été émis en 2018 pour utilisation d’appareils portatifs au volant.

« Beaucoup d’accidents sont directement attribuables à la distraction au volant », remarque l’agent Steve Safford.

Le policier conseille aux gens de placer leurs appareils électroniques hors d’atteinte lorsqu’ils montent dans un véhicule et d’utiliser le Bluetooth s’ils doivent se rendre disponibles pour communiquer avec quelqu’un.

Cette année, la Semaine canadienne de la sécurité routière se déroule du 14 au 20 mai. Cette initiative de l’Association canadienne des chefs de police (ACCP) vise à accroître le respect des règles de sécurité routière, de façon à sauver des vies et à réduire les blessures sur les routes canadiennes. Pour en savoir plus à ce sujet, rendez-vous sur le site www.cacp.ca.