Fredericton / Nouvelles / Hotel de ville

Commentaire du maire sur la désaffectation du gymnase Lady Beaverbrook à l’UNB

J’ai appris, du président de l’UNB, Eddy Campbell, la décision de désaffecter le gymnase Lady Beaverbrook et la piscine Sir Max Aitken. Il va sans dire que la Ville est déçue d’apprendre que le temps est venu de fermer ces installations.

Leur perte aura un effet notable pour la communauté universitaire et les résidents du Grand Fredericton qui participent aux nombreuses activités récréatives et sportives qui s’y déroulent. Nous partageons la déception des gens qui utilisent la piscine et le gymnase pour pratiquer leur sport depuis de nombreuses années.

La Ville pourra satisfaire à une bonne partie de la demande de corridors de natation, de cours de natation et de baignade récréative visant la piscine de l’UNB, mais reconnaît que les installations communautaires existantes ne remplissent pas les exigences techniques de certains sports qui y sont pratiqués. Nous avons déjà commencé à planifier des solutions de rechange pour l’automne 2018.

Comme je le disais dans ma déclaration de septembre 2016 sur les priorités concernant les immobilisations municipales, la Ville est ravie d’avoir appuyé l’investissement de 36 millions de dollars à l’UNB pour faire progresser un projet de vie saine en créant un centre à cette fin. D’ailleurs, la Ville a accordé son soutien à l’UNB lors du remplacement et de l’agrandissement de son infrastructure athlétique.

À l’avenir, il sera important pour tous les partenaires communautaires (YMCA, UNB, STU, clubs aquatiques locaux et usagers) et toutes les administrations publiques (fédérales, provinciales et municipales de la région) de se concerter pour bien comprendre la demande actuelle et future pour des activités aquatiques en vue de déterminer les options qui permettront d’y répondre. 

Comme je le disais aussi en septembre 2016, un nouveau centre des arts de la scène reste l’objectif premier de la Ville en matière d’immobilisation. Nous cherchons encore, avec le conseil du Playhouse, à mettre en place le montage financier public et privé à l’appui de l’investissement municipal de 14 millions de dollars prévu pour ce projet.

La Ville maintient également son engagement de faciliter l’accroissement, fort nécessaire, de la capacité de l’aéroport international de Fredericton. Ce projet, qui est prêt à débuter, doit obtenir des contributions fédérale et provinciale égales à l’investissement de 10 millions de l’aéroport.

- Mike O’Brien, maire, Ville de Fredericton, le 22 mars 2016