Fredericton / Nouvelles / Hotel de ville

Dépôt de la version préliminaire du rapport d’examen du programme de recyclage et de traitement des déchets

Une première ébauche du rapport d’examen du programme de recyclage et de traitement des déchets a été présentée aujourd’hui au Comité de la sécurité publique et de l’environnement. GHD Consultants, un cabinet de services professionnels en ressources environnementales dont les services ont été retenus en 2016 pour effectuer cet examen a remis ses principales recommandations découlant de l’étude de 2016.

La Ville de Fredericton administre depuis 16 ans le programme de collecte des matières recyclables en bordure de rue et depuis 25 ans la collecte des feuilles mortes et déchets de jardin. Malgré tout, la municipalité a constaté plusieurs défis dans le processus de collecte : le faible taux de réacheminement au site d’enfouissement, les services limités concernant le réacheminement des matières dans les immeubles résidentiels à logements multiples et l’absence d’un plan de gestion des déchets organiques.

« Malgré des résultats indiquant que nos résidents sont satisfaits de l’actuel programme de recyclage et de gestion des déchets, nous admettons l’importance de continuer à améliorer la façon de faire », explique le conseiller municipal Stephen Chase, président du Comité de la sécurité publique et de l'environnement. « Nous allons étudier ces recommandations et les utiliser pour élaborer un plan d’action pour rendre Fredericton plus durable. Ce rapport contient certainement de belles possibilités d’amélioration. »

Recommandations

Le cabinet d’experts a formulé des recommandations dans les principaux domaines d’intervention.

  1. Élaborer un plan de promotion et d’éducation. Une meilleure participation aux programmes existants donnerait en soi une augmentation modeste du taux de réacheminement. De plus, ce plan pourrait servir de base à améliorer l’information des résidents et l’application des programmes actuels et futurs de réacheminement pour accroître les taux de participation au recyclage. Le plan pourrait comprendre la création et l’utilisation de dépliants et de bulletins d’information, d’affiches installées à des endroits stratégiques de la ville, de présentations éclair interactives destinées aux événements communautaires et aux écoles, de matériel promotionnel pour les médias sociaux et une présence accrue en ligne. 
  2. Éliminer progressivement les points de dépôt des matières recyclables et les remplacer par un programme universel de collecte incluant les immeubles résidentiels à logements multiples. Le programme actuel exclut les immeubles résidentiels de plus de cinq unités. Ce n’est ni pratique ni efficace pour recueillir les matières recyclables et il s’ensuit des problèmes de tri et de contamination. La Ville devrait envisager de collaborer avec les responsables de ces immeubles pour mettre en place un programme universel de participation directe aux programmes municipaux.
  3. Adopter la collecte automatisée des ordures. Une tendance vers l’utilisation de chariots et d’un système de ramassage par bras automatisé se manifeste au Canada. Les avantages de cette collecte automatisée comprennent une économie de mouvements, l’amélioration de la santé et de la sécurité du conducteur ainsi que de meilleurs taux de réacheminement. Entre autres changements possibles à apporter à la politique de collecte des ordures : limiter le nombre de contenants ou de sacs, réduire la fréquence des collectes ou instaurer une formule « jeteur-payeur » ou de frais par sac.
  4. Approfondir l’étude d’un programme de matières organiques séparées à la source. Actuellement, la municipalité n’a pas de programme de collecte de déchets organiques de cuisine (compostage). Gestion des déchets solides de la région de Fredericton capte les gaz issus des matières organiques et autres ordures déversées dans les cellules d’enfouissement pour générer de l’électricité. Un examen du programme de compostage résidentiel devrait porter sur des éléments clés tels que l’infrastructure de collecte, le traitement et le coût. Un examen initial par GHD conclut que l’aménagement d’installations de compostage pour un programme de matières organiques séparées à la source n’augmenterait pas substantiellement la quantité de carbone éliminée par rapport à l’actuel programme de captage des gaz.

Contexte et résultats

En octobre 2016, des sondages menés en ligne et en personne ont permis de déterminer les possibilités et de connaître l’avis des résidents au sujet des services de gestion des déchets solides et des projets potentiels de réacheminement. Par la même occasion, on cherchait à découvrir des possibilités d’amélioration sur le plan de l’efficacité et des coûts.

À Fredericton, le taux de réacheminement actuel est estimé à 19 %, ce qui est faible par rapport aux résultats qu’on obtient ailleurs au Canada. Il faut toutefois souligner qu’il n’existe pas de méthode standard pour faire ces calculs au pays.

Les résultats indiquent que les résidents tiennent au recyclage et qu’ils sont très intéressés à voir des améliorations de ce programme. Certains résidents seraient même prêts à payer un peu plus pour améliorer la gestion des déchets solides.

Voici un aperçu des résultats de l’opinion des 844 répondants au sondage :

  • 96 % des répondants ont indiqué que le réacheminement était important pour eux.
  • 60 % ont bien coté les actuels programmes de recyclage municipaux.
  • 62 % croyaient que les programmes de recyclage n’empêchaient pas assez de déchets d’être enfouis.
  • Les répondants étaient d’accord (34 %) pour débourser davantage pour avoir plus de programmes de réacheminement ou pour modifier les priorités (27 %), mais leur opinion divergeait quant à la limitation du nombre de sacs de déchets (44 % oui, 42 % non)
  • 51 % étaient en faveur d’une réduction de la fréquence des collectes de déchet.

Pour en savoir plus, consulter la page web traitant de l’examen du recyclage et de la collecte des déchets.