Fredericton / Nouvelles / Hotel de ville

Des séances de participation du public aboutissent dès cet automne à des travaux visant à réduire l’impact des inondations localisées

Après avoir écouté les résidents cet été lors de deux séances d’information publique, la Ville de Fredericton amorce un programme d’amélioration d’infrastructures pour tenter de réduire l’impact des crues du fleuve dans certains quartiers de Fredericton.

Dans certains quartiers, la crue du fleuve entraîne un refoulement de l’eau dans le système d’égout. Pour aider à réduire la partie de l’inondation qui passe par l’infrastructure municipale, la municipalité installera des valves à des endroits stratégiques où il est possible de réduire le refoulement.

« Les inondations de 2018 et 2019 étaient d’envergure historique et ont eu un impact de taille pour les résidents, les commerçants et les services municipaux. Nous allons prendre tous les moyens raisonnables pour éviter un événement d’une telle ampleur en 2020 », explique le directeur – Ingénierie et Opérations, Dylan Gamble. « Nous allons installer des valves dans des quartiers comme Lower Saint Marys, Nashwaaksis, le centre-ville et la zone résidentielle Est. »

Les travaux seront terminés avant l’hiver et seront financés au moyen de la taxe fédérale sur l’essence. Les travaux seront terminés avant l'hiver et sont financés par le fonds fédéral de la taxe sur l'essence. Une vanne, souvent appelée vanne à bec de canard, est fabriquée dans un matériau flexible qui empêche l’eau de pénétrer dans le système d'égoûts pluviaux lors d’inondations.

Des employés municipaux sont aussi en train de préparer un plan d’atténuation des inondations et de résilience qui s’échelonnera sur huit ans et qui comprendra une série de projets financés, en partie, par le Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes du gouvernement fédéral. Il s’agira d’un plan complet et à grande échelle, qui inclura des stratégies et des idées portant sur divers aspects allant des réseaux de transport et du transport en commun à l’eau de pluie et l’approvisionnement en eau potable, sans oublier les mesures d’intervention d’urgence.

Ce plan étalé sur huit années sera soutenu par des considérations techniques en plus de s'appuyer sur l’avis reçu des résidents, des propriétaires de commerces et des groupes communautaires lors des conversations communautaires de l’été qui portaient sur l’inondation. « Certains quartiers situés dans la plaine inondable du fleuve Saint-Jean sont vulnérables à la crue. Cela dit, il est impensable de simplement relever la ville au-dessus des niveaux historiques de crue que nous avons connus ces dernières années », ajoute M. Gamble. « Nous pensons toutefois pouvoir améliorer certaines situations d’inondation dont beaucoup de gens nous ont parlé. Ils nous ont raconté leurs expériences et nous avons pris note de leurs idées. »

« S’il y a une chose que nous avons apprise, c’est que la résistance à l’inondation se développe avec le temps et que c’est un défi complexe et coûteux », déclare pour sa part le maire Mike O’Brien. « J’ai confiance aux solutions d’ingénierie qui seront construites cet automne et j’ai aussi bon espoir que, grâce aux commentaires de nos résidents, le personnel produira un plan capable de rendre la ville de Fredericton aussi résiliente qu’elle peut l’être dans les années et les décennies à venir. »