Fredericton / Nouvelles / Hotel de ville

Examen archéologique et consultations des Premières Nations pour le projet de revitalisation de la place des Officiers

Le personnel municipal annonce au conseil que le projet de revitalisation de la place des Officiers fait l’objet d’une étude archéologique en bonne et due forme et de consultations auprès des Premières Nations.

Pour veiller à la protection des ressources archéologiques, en particulier celles qui pourraient être importantes pour les Premières Nations, une étude d'impact archéologique sera effectuée par un expert indépendant et reconnu.

À la suite des discussions qui ont eu cours cet été avec la Division de la culture, du patrimoine et de l’archéologie du Nouveau-Brunswick, la Ville a aussi accepté la tenue de consultations auprès des Autochtones qui seront réalisées par le gouvernement provincial en tant que représentant de la Couronne.

« Pendant plusieurs mois, nous avons cherché avec le gouvernement provincial des moyens de faire progresser le projet de la place des Officiers. Il était important pour nous que les gens aient confiance que nous faisons tout pour protéger les actifs patrimoniaux et toute ressource archéologique qui pourrait être mise au jour au fil des travaux, et qui pourrait, notamment, avoir une importance pour les Premières Nations », déclare Ken Forrest, planificateur principal et directeur de la Division de la planification et de l’aménagement de la Ville de Fredericton.

« Nous sommes conscients que de telles ressources, s’il y en a, auraient une grande importance. C’est pourquoi nous tenons aussi à faire participer les Premières Nations au processus, ajoute M. Forrest. Nous avons bien compris la nécessité d’agir avec rigueur dans un tel contexte historique et c’est ce que nous avons fait cet été. »

La Ville a retenu les services de Grant Aylesworth de Stratus Consulting Inc., une entreprise locale, pour réaliser l’étude d'impact archéologique et formuler des recommandations. M. Aylesworth est un archéologue agréé du Nouveau-Brunswick qui connaît bien l’histoire de la région et les types de peuplement.

M. Aylesworth a examiné les documents historiques et les archives ayant trait à la place des Officiers et au secteur environnant, y compris les endroits où le terrain a déjà été travaillé au fil des années et à quelle profondeur. Ces recherches, associées à un examen du modèle du potentiel archéologique provincial, aideront à déterminer où il faudrait concentrer les fouilles archéologiques en vue de protéger des ressources encore cachées.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick et la Ville de Fredericton, conjointement avec l’Université du Nouveau-Brunswick, avaient déjà mené deux études au géoradar à la place des Officiers.

Une ébauche de l’étude d’impact archéologique a déjà été remise à Culture, Patrimoine et Archéologie Nouveau-Brunswick pour examen. Ses recommandations sont attendues pour amorcer les consultations auprès des Autochtones.

La Ville espère poursuivre le projet de revitalisation s’effectue par phases à partir de l’automne, à condition d’avoir reçu les autorisations nécessaires du gouvernement provincial, ce qui fait partie des conditions rattachées au permis patrimonial que la Ville a obtenu pour revitaliser la place des Officiers. La Ville avait obtenu le permis pour ces travaux avant d’accepter que la propriété du lieu historique national lui soit cédée en 2016.

  • Site web : La place des Officiers - Plan d’aménagement du Quartier de la garnison