Fredericton / Nouvelles / Hotel de ville

La Première Nation St. Mary’s et la Ville de Fredericton se réunissent pour une séance d’information conjointe sur le Défi des villes intelligentes

Les membres du conseil municipal de Fredericton et du conseil de bande de la Première Nation St. Mary’s se sont réunis le 30 janvier 2019 pour faire le point au sujet de leur proposition conjointe au Défi des villes intelligentes. La participation à ce défi est considérée comme la première étape vers la création possible d’un Accord d’amitié entre les deux communautés.

La Première Nation St. Mary’s et la Ville de Fredericton font conjointement partie des finalistes de la catégorie du prix de 10 millions de dollars du Défi des villes intelligentes organisé par le gouvernement du Canada. Ce concours vise à encourager les collectivités à adopter une approche axée sur l’ingéniosité des villes à améliorer la qualité de vie de leurs résidents grâce à l’innovation, aux données et aux technologies connectées. La proposition finale, un dossier de présentation monté à l’aide d’une subvention de 250 000 $ octroyée par Infrastructure Canada, doit être déposée d’ici le 5 mars 2019.

Plus de 40 personnes représentant une vingtaine d’organismes communautaires forment l’équipe spéciale chargée d’élaborer la proposition. Leur travail porte essentiellement sur la capacité de surmonter des obstacles en rapprochant les résidents locaux selon une perspective intergénérationnelle et interculturelle autour de ce qui compte le plus pour eux en vue de créer une communauté accessible, accueillante et solidaire. Cinq projets généraux ont été retenus pour la participation au Défi :

  • Fredericton numérique – Mettre les clients en rapport avec l'information et les services dont ils ont besoin et rehausser leur expérience grâce aux services administratifs électroniques et à la collaboration et à la participation en ligne du public et des intervenants communautaires.
  • Doorable (appli conçue par Appdigenous) – S'attaquer au problème de la participation et de l'autonomie des personnes à mobilité réduite au moyen d'une appli qui ouvre sans fil des portes, cartographie la ville accessible et permet aux utilisateurs de communiquer sur les questions d'accessibilité dans la communauté.
  • Plateforme numérique La route menant chez soi – Aider à mettre fin à l'itinérance et éviter aux personnes de répéter sans cesse leur histoire aux aidants grâce à une source de données commune pour les organismes de services aux sans-abri.
  • Échange collaboratif de données à but non lucratif – Collaborer avec les organismes à but non lucratif pour créer une mobilisation pancommunautaire à l’utilisation des données afin de s'attaquer efficacement aux problèmes locaux et d’améliorer la prestation des services, la conception des programmes et l'élaboration des politiques.
  • Recensement en temps réel / tableau de bord « ville intelligente » – Élaborer de l'information et des données détaillées et à jour sur et pour les gens de la communauté et leur « gros enjeu », le but étant de mettre les gens de tous les segments de la population en contact avec le soutien et les services nécessaires.

À cette rencontre les deux conseils ont été mis au courant des efforts qui se poursuivent pour rédiger la proposition en mettant à contribution des usagers intéressés et divers intervenants clés afin de mettre les concepts à l’épreuve, de peaufiner les résultats visés par les projets pilotes, de repérer les données et les outils qui seront utilisés, le tout en tenant compte des considérations de sécurité et de confidentialité de l’information.

Ce qu’on en dit :

« La mobilisation cet hiver entourant le Défi des villes intelligentes a fait ressortir notre domaine de focalisation prioritaire : l’autonomisation et l’inclusion pour l’ensemble de la communauté, mais plus particulièrement pour les segments vulnérables de nos deux populations. » – Le maire Michael O’Brien.

« C’est là une belle occasion d’envisager notre collaboration d’un point de vue culturel des Premières Nations pour résoudre des problèmes mutuels, estime le Chef Alan Polchies. Les possibilités d’utiliser la technologie de manières différentes et nouvelles pour créer des liens entre les aînés et les jeunes dans notre langue et notre culture. »

Renseignements sur l’événement :

La rencontre avait lieu dans la salle St. John de l’hôtel Crowne Plaza, qui surplombe le fleuve Saint-Jean, ou le Wolastoq comme on dit en malécite en parlant d’un plan d’eau qui unit les deux communautés au cœur du Wolastoqwiyik, un territoire ancestral traditionnel.

La rencontre a débuté par une cérémonie de purification dirigée par une aînée de la Première Nation St. Mary’s, Alma Brooks, suivie par la récitation d’un poème spécialement écrit pour l’occasion par Jenna Lyn Albert, poète lauréate de Fredericton.

Le maire de Fredericton, Mike O’Brien, et le chef de la Première Nation St. Mary’s, Alan (Chicky) Polchies Jr., ont livré un message commun de bienvenue sous le signe de l’amitié.

Le président de l’équipe spéciale du Défi des villes intelligentes, Adam Bell, qui est directeur adjoint, Finances, information et technologie à la Ville de Fredericton, a fait le point sur le Défi des villes intelligentes, tandis que Laurie Guthrie, gestionnaire du projet Ville intelligente, a agi comme maîtresse de cérémonie et facilitatrice de la rencontre.