Fredericton / Nouvelles / Hotel de ville

Le Groupe de travail du maire sur l’itinérance publie son rapport

Le Groupe de travail du maire sur l’itinérance a déposé son rapport final sur la façon dont la Ville de Fredericton peut aider à augmenter les possibilités en matière de logement abordable et à mettre fin à l’itinérance persistante dans la communauté.                                                

À cette fin, le groupe de travail a formulé 18 recommandations clés qui pourraient être adoptées par le conseil pour accélérer l’atteinte des objectifs de La route menant chez soi, un plan communautaire mis au point par le Groupe d’action communautaire sur l’itinérance en 2015 pour contrer l’itinérance.

Le maire Mike O'Brien, qui a fondé le groupe de travail en novembre 2016, a présenté les conclusions du rapport aux membres du conseil municipal de Fredericton à la séance de ce soir. De concert avec le coprésident du Groupe d’action communautaire sur l’itinérance, le conseiller Eric Price, M. O'Brien a remercié les membres du groupe pour leur travail important.

« C'est avec un immense plaisir et une grande fierté que je présente ce rapport, a déclaré le maire Mike O'Brien. Le groupe de travail s'est surpassé. Il est allé au-delà des attentes, non seulement en menant à bien son mandat, mais aussi en mettant sur pied des partenariats communautaires durables qui nous aideront à traiter la question du logement abordable et de l'itinérance. J'apprécie sincèrement le travail qu’il a accompli au cours des derniers mois. »

Un aperçu des recommandations :                  

  • Réduire, s’il y a lieu, les exigences en matière de stationnement pour les constructions de Logement d’abord. Cette recommandation permettrait de diminuer les coûts de construction et d’augmenter le terrain disponible pour des utilisations qui répondraient mieux aux besoins des gens.
  • Donner ou louer des terrains municipaux excédentaires à Logement d’abord pour y construire des aménagements.
  • Ajouter à la définition de « résidences assistées » la notion de « logement-foyer ou logement avec service de soutien » pour éviter d’avoir à rezoner et permettre aux églises de construire plus facilement, sur leurs terrains, des logements qui pourront servir à Logement d’abord.
  • Fournir à Logement d’abord des cartes d’autobus subventionnées pour faciliter l’accès de leurs clients aux services de santé et d’aide et aux possibilités d’emploi et de formation.
  • Faire une analyse des meilleures pratiques et des structures réglementaires en matière de maisons de chambres.
  • Faire mieux connaître les vastes retombées que représentent le logement abordable et le programme Logement d'abord pour la communauté par la campagne « Oui, dans ma cour » (« Yes in My Backyard »).
  • Explorer la viabilité d’une fiducie du logement abordable relevant de notre structure municipale.
  • Élaborer une stratégie d'amélioration du processus pour aider les organismes à but non lucratif à participer plus facilement à la construction de logements abordables.

« L'élimination de l'itinérance n'est pas seulement une bonne chose à faire sur le plan moral pour notre communauté. Les recherches montrent qu'il est moins coûteux pour les contribuables de régler le problème que de se contenter du statu quo, a déclaré le conseiller Eric Price, coprésident du groupe de travail. Il est prouvé qu’une stratégie comme Logement d’abord peut non seulement diminuer, mais aussi éliminer l'itinérance. Elle est d’ailleurs déjà concrètement en œuvre et les résultats obtenus sont encourageants. Ce rapport met en lumière différents moyens pour la municipalité d’accélérer ces avancées et permettre des options de logement à prix abordable. »

Le groupe de travail a dépassé largement le cadre de son mandat initial en contribuant à créer des partenariats et des initiatives durables. Certaines de ces initiatives comprennent la mise sur pied d’un réseau de bailleurs de fonds, regroupant des bailleurs de fonds des gouvernements et de la communauté philanthropique, l’aide à la création d’un fonds Logement d’abord (un partenariat entre Centraide – Région du centre du Nouveau-Brunswick et la fondation communautaire de Fredericton), la facilitation de la mise en œuvre d’un réseau confessionnel de services aux sans-abri et la mobilisation de ressources pour la conception et la construction de logements abordables dans la communauté. Ces mesures ont déjà permis de recueillir 460 000 $ pour Logement d’abord.

Le maire Mike O'Brien a souligné l'importance de s'attaquer à l’itinérance dans la communauté. En effet, bien que ces problèmes sociaux relèvent plutôt d'autres paliers gouvernementaux, la Ville peut jouer un rôle important en l'éliminant.

« La seule façon de devenir la grande ville que nous souhaitons bâtir est de faire en sorte que tout le monde fasse partie du mouvement – que personne ne soit laissé à la traîne, commente le maire. Les progrès que nous avons faits sur ce plan, en tant que communauté, sont formidables et je suis fier d’avoir participé à ces avancées au cours des dernières années, notamment en ayant présidé le Groupe d’action communautaire sur l’itinérance, au moment de la conception et du lancement de La route menant chez soi. J’ai hâte de collaborer avec mes collègues du conseil pour prendre des mesures sur cette question et de poursuivre la collaboration avec toute la communauté pour mettre fin à l'itinérance chronique et épisodique à Fredericton. »

Le rapport complet du groupe de travail peut être consulté sur le site de la Ville de Fredericton (www.fredericton.ca) en faisant une recherche pour « Groupe de travail du maire ».

À propos du Groupe de travail

En novembre 2016, le maire Mike O’Brien a formé le Groupe de travail sur l’itinérance. Réunissant des personnes animées d'un esprit communautaire et spécialisées dans divers domaines, c’est-à-dire des architectes, des constructeurs, des promoteurs immobiliers du secteur privé, public et du secteur à but non lucratif, des associations à but non lucratif, des personnes ayant vécu l’itinérance, des propriétaires fonciers et des universitaires, ce groupe a pour mandat de recommander au conseil des mesures de compétence locale immédiates et à long terme en vue d'aider à atteindre les objectifs de La route menant chez soi, le plan stratégique visant à mettre fin à l'itinérance chronique à Fredericton.

L’équipe du groupe de travail se compose des personnes suivantes :

  • La maire Mike O’Brien – coprésident du Groupe de travail
  • Le conseiller Eric Price – président du Comité du logement abordable de Fredericton et coprésident du Groupe d’action communautaire sur l’itinérance
  • Jennifer Landry – présidente du sous-groupe responsable du processus
  • Sandi MacKinnon – présidente du sous-groupe responsable des partenariats
  • John Leroux – président du sous-groupe responsable de la forme
  • John McDermid, conseiller municipal, et Jason LeJeune – coprésidents du sous-groupe responsable des finances