Fredericton / Nouvelles / Hotel de ville

Transport en commun Fredericton modifie son service d’autobus en réaction à la COVID-19

Dès le 20 mars 2020, Transport en commun Fredericton instaure les mesures suivantes afin de réduire les risques potentiels et de ralentir la propagation de la COVID‑19 : les chauffeurs d’autobus n’exigeront plus le prix du billet d’autobus et les passagers devront utiliser les portes arrière pour monter et descendre.

Cette façon de faire vise tous les autobus jusqu’à nouvel ordre.

« Il s’agit là de mesures de précaution prises contre la COVID-19 à la suite de la déclaration d’urgence sanitaire émise par le gouvernement provincial », affirme Meredith Gilbert, gestionnaire du Transport en commun et du stationnement pour la Ville de Fredericton.

Chaque autobus transportera un maximum de neuf passagers à la fois. Au besoin, des autobus seront ajoutés plutôt que d’augmenter le nombre de personnes à bord. Les passagers qui restent dans l’autobus sans destination précise pourrait se voir refuser l’accès.

« Les usagers du service de transport en commun sont priés de ne prendre l’autobus qu’en cas de nécessité absolue afin de protéger les chauffeurs et les autres passagers, ajoute Mme Gilbert. Les personnes qui présentent des symptômes s’apparentant à la grippe devraient toujours s’abstenir de prendre l’autobus. »

Un horaire d’autobus modifié est affiché sur le site www.transportencommunfredericton.ca.

En raison des plus récentes informations transmises par la médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick sur les efforts exigés pour freiner la propagation de la COVID-19, l’hôtel de ville et diverses installations municipales sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Les services essentiels sont toutefois maintenus moyennant le respect de mesures strictes pour protéger le personnel et le public.

Pour être bien au courant de l’actualité municipale et de la plus récente information sur la COVID-19, on peut aller sur le site Fredericton.ca, suivre les pages Facebook ou Twitter de la municipalité ou s’abonner aux alertes par courriel.