Fredericton / Nouvelles / Hotel de ville

Un nouveau financement pour lancer une étude sur la réduction de l’impact environnemental de l’hôtel de ville

Un nouveau financement provenant du Fonds municipal vert de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) aidera l’hôtel de ville à devenir neutre en carbone.

La FCM s’est engagée à verser 24 900 $ pour la réalisation d’une étude de faisabilité intitulée « Conserver l’énergie et préserver l’histoire : étude sur la neutralité carbone de l’hôtel de ville de Fredericton ». L’analyse ainsi financée cherchera à déterminer les possibilités d’amélioration éconergétique et les coûts de cycle de vie connexes. On évaluera un éventail de scénarios, allant du maintien du statu quo jusqu’à l’atteinte de la neutralité carbone totale. L’étude coïncide avec la nécessité de remplacer, prochainement, de nombreux systèmes techniques de l’hôtel de ville.

« Le projet d’étude de faisabilité sur la neutralité carbone nous permettra d’évaluer les possibilités que nous avons de réduire notre consommation d’énergie et notre empreinte environnementale, déclare le maire de Fredericton, Mike O’Brien. Nous pourrons ainsi comprendre les coûts du cycle de vie, les bienfaits pour l’environnement et les coûts et avantages supplémentaires que présente l’ajout de composantes énergétiques dans l’immeuble. Cette étude débouchera sur une recommandation qui nous aidera à atteindre nos objectifs énergétiques et environnementaux tout en tenant compte des coûts, de la faisabilité et de notre capacité à respecter les lignes directrices imposées par la désignation historique de l’édifice. »

En tout, le projet évaluera au moins 38 technologies et solutions, qui sont réparties en sept catégories allant du système CVCA à un système d’énergie de remplacement. L’étude est conçue pour explorer cinq options avec différents degrés de réduction des gaz à effet de serre (GES) et de consommation d’énergie, chacune ayant des coûts de cycle de vie différents. Chaque option tiendra compte des lignes directrices en matière de restauration de lieu historique national et des besoins actuels et futurs de l’édifice.

Ce projet s’inscrit dans la tradition avant-gardiste de la Ville de Fredericton en matière de lutte contre les problèmes environnementaux. Au cours des 20 dernières années, la Ville a toujours porté une attention particulière à la réduction de la consommation d’énergie et des émissions de GES. D’ailleurs, les émissions de GES de la Ville ont diminué de façon constante, celles enregistrées en 2018 étant inférieures de 34 % à celles de 2004. Ce projet, qui débouchera sur des rénovations éconergétiques dans tout l’édifice, est la première étape vers des réductions encore plus importantes.