Installation d’art public : Ferns and Fiddleheads, un tapis forestier enchanté au jardin botanique de Fredericton

Cette année, l’installation d’art public temporaire, Ferns and Fiddleheads, prend ses quartiers au Jardin botanique de Fredericton, qui abrite une gamme très variée d’expositions de plantes, de sentiers forestiers et bien plus encore.

L’artiste originaire de Fredericton Jean Hudson s’est inspirée de la devise des armoiries de la municipalité, FREDERICOPOLIS SILVÆ FILIA NOBILIS, qui se traduit par « Fredericton, noble fille de la forêt ».

« Mon but était de créer une scène de parterre forestier enchanté, composé de fougères et de crosses de fougère surdimensionnées et colorées », explique Jean Hudson. « C’est une référence artistique amusante, audacieuse et lumineuse à un symbole de Fredericton. »

Parmi les arbres et les fleurs du Jardin botanique de Fredericton, sur le côté est du sentier principal, en remontant par rapport aux hémérocalles, se trouveront les 18 frondes et crosses de fougère, d’une hauteur de quatre pieds (122 cm) chacune, fabriquées dans du métal coupé à la main.

Passionnée par la création d’œuvres d’art à partir d’objets usagés et par le fait de leur donner une seconde vie, l’artiste a découpé les frondes dans plusieurs barils d’acier. Les frondes de fougères sont peintes à l’aide d’une peinture antirouille dans des tons de sarcelle, d’orange, de jaune et de bleu et sont décorées de motifs d’abeilles, de papillons et de libellules peints sur le métal.

Les frondes fantaisistes sont assorties de sculptures évoquant leur stade antérieur, la tête de violon (ou la crosse). Clin d’œil au fleuve Saint-Jean, qui traverse Fredericton, c’est aussi le symbole qui se trouve sur les panneaux signalétiques de la route panoramique de la Vallée qui longe le majestueux cours d’eau.

« Nous sommes ravis d’accueillir cette installation, car elle allie un côté sympa, esthétique et botanique, trois aspects que nous privilégions ici », a déclaré Stephen Heard, président de l’Association du Jardin botanique de Fredericton.

L’artiste et son partenaire Jack Hudson ont créé les huit têtes de violon ondulées en métal pour qu’elles se mêlent aux fougères et à la verdure naturelle. L’idée qui s’en dégage est celle d’un parterre forestier excentrique et ludique, en référence créative à la devise de Fredericton, FREDERICOPOLIS SILVÆ FILIA NOBILIS.

L’œuvre ornera les lieux jusqu’à la mi-octobre.

C’est également Mme Hudson qui a créé l’œuvre installée l’année dernière sur la place Phoenix et intitulée Fish Wish. L’artiste et son partenaire, Jack Hudson, vivent à Prince William, au Nouveau-Brunswick. Ils utilisent des matériaux recyclés pour créer de grandes œuvres d’art, qu’ils font connaître sur leur site web, www.jhudsonart.ca.