Fredericton / Nouvelles / Hotel de ville

La croissance du centre-ville assurée grâce à un accord foncier historique

La Ville de Fredericton vient de saisir l’occasion de transformer une des propriétés vacantes les plus importantes et les plus en vue du centre-ville en un centre dynamique de croissance économique et culturelle pour la ville et la région.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick (GNB) et la municipalité en sont récemment venus à la conclusion qu’il était essentiel de situer au centre-ville le nouveau palais de justice provincial. C’est dans cette optique que la municipalité a abordé Commercial Properties Limited (CPL) pour faire l’acquisition du terrain comportant trois parcelles sises à l’angle sud-ouest des rues King et Regent et s’étendant vers l’est le long de la rue King et vers le sud jusqu’à la rue Brunswick (voir la carte ci-jointe) :

  • Parcelle intérieure King – emplacement projeté pour le nouveau le palais de justice – qui sera cédée à GNB pour la construction.
  • Parcelle King-Regent – emplacement potentiel du nouveau centre des arts de la scène.
  • Parcelle Brunswick – terrain à usage mixte commercial et résidentiel à haute densité qui inclura un droit de passage permettant l’accès à l’arrière des bâtiments à construire sur les trois parcelles (ou nouveaux aménagements).

La municipalité paiera 8 250 000 $ pour ce terrain et revendra immédiatement la parcelle de la rue King au GNB pour environ 2,4 millions de dollars en vue de  l’aménagement du palais de justice qui lui rapportera 1 million de dollars par année en impôt foncier.

Dans une transaction distincte, GNB fera l’acquisition du terrain d’Énergie NB sis plus à l’est rue King.

« Il s’agit d’un investissement unique en son genre qui servira de point d’ancrage économique à notre centre-ville en pleine croissance et soutiendra nos restaurants, hôtels, boutiques et autres commerces et entreprises », déclare la mairesse de Fredericton, Kate Rogers. « Plus de gens et plus d’entreprises auront pour effet de dynamiser encore davantage notre centre-ville et en faire une destination attrayante. Ce projet vient consolider l’excellente relation que nous entretenons avec le gouvernement provincial. »

DFI applaudit un investissement crucial

Le président de Downtown Fredericton Inc., Mike Babineau, estime pour sa part que cette nouvelle arrive à un moment critique pour les commerces et entreprises qu’il représente. « La pandémie de COVID-19 a été terriblement difficile pour les gens d’affaires du centre-ville, qui ont mené une dure lutte l’année dernière. » Il ajoute que « cet investissement dans la croissance du centre-ville est une merveilleuse lumière au bout d’un très long tunnel, un investissement crucial qui posera les jalons d’un centre-ville sain et dynamique pour les décennies à venir. »

Madame la mairesse parle aussi d’une entente qui répond à plusieurs des objectifs communautaires énoncés dans le plan municipal, un document directeur pondu il y a plusieurs années à la suite d’un vaste processus de consultation publique mené par Imagine Fredericton.

« Les gens nous ont dit qu’ils voulaient renforcer et diversifier l’économie, accroître la diversité culturelle, améliorer le dynamisme du centre-ville et du secteur riverain, en misant sur l’efficacité et la durabilité. Ce projet remplit toutes ces conditions », selon le directeur de la Planification et de l’Aménagement de Fredericton, Ken Forrest.

Collaboration importante avec GNB

M. Forrest en profite pour expliquer que la municipalité a collaboré avec le GNB en vue de trouver au centre-ville un emplacement pour le nouveau palais de justice, et ce, dans les limites du budget établi par notre partenaire provincial. Les deux ordres de gouvernement souhaitaient tous deux relever ce défi selon une approche tournée vers l’avenir. Le GNB déboursera la valeur marchande pour le terrain qu’il achètera à la Ville. En retour, celle-ci a accepté d’assouplir certaines exigences en matière de réglementation municipale et de frais de permis et s’est engagée à céder au GNB pour 1 $ un terrain où construire une école dans une des zones de croissance du plan municipal.

M. Forrest conclut sur ces mots : « Ce partenariat intergouvernemental innove pour installer le palais de justice dans un endroit bien en vue, comme il se doit, et pour établir un nouveau modèle de partenariat qui place les écoles là où il se doit, toujours selon les plans municipaux de croissance. »

Quant à lui, le vice-président directeur de Commercial Properties Limited, Paul Moore, insiste sur l’importance d’utiliser ce terrain pour le bien public – un objectif qui, selon lui, est atteint par l’entente avec la municipalité. « C’est avec plaisir que Commercial Properties a travaillé avec la Ville de Fredericton pour arriver à un accord permettant de bien aménager un terrain stratégique en vue de réaliser un projet ayant le double avantage d’ajouter un dynamisme remarquable au centre-ville de Fredericton et d’améliorer la qualité de vie des résidents. »

L’accord historique donne également l’occasion de revenir à l’emplacement privilégié dès le début pour le centre des arts de la scène et d’éviter une fermeture prolongée qui aurait des répercussions économiques néfastes sur le centre-ville. « La municipalité et le conseil d’administration du Playhouse travailleront de concert pour déterminer la meilleure façon de procéder pour l’aménagement du nouveau centre des arts de la scène », assure madame la mairesse, précisant que le processus de conception du centre ne commencera pas avant le choix final du site.