Fredericton / Nouvelles / Hotel de ville
Image est "Highways", acrylic sur toile, par Percy Sacobie

La ville commande une œuvre d’art majeure à un artiste autochtone pour l’aéroport

La Ville de Fredericton commande une œuvre majeure à l’artiste bien connu Percy Sacobie, un Wolostoqiyik de la Première Nation de St. Mary’s. Cette création sera prêtée en permanence par la Ville de Fredericton à l’aéroport international de Fredericton et occupera un grand espace, bien en vue, dans la salle d’embarquement.

« La magnifique pièce que commande la Ville vise à célébrer et à faire connaître la culture des Wolostoqiyik qui vivent depuis des millénaires sur les terres situées le long du Wolastoq (fleuve Saint-Jean). Nous avons à cœur de renforcer nos relations avec les peuples autochtones et cette commande s’inscrit justement dans cette optique », déclare la mairesse de Fredericton, Kate Rogers.

Percy Sacobie est un artiste multidisciplinaire qui exerce son art depuis plus de 25 ans. Il est connu pour ses images au sens personnel profond, émouvantes sur le plan graphique et colorées, liées aux récits et à l’histoire vivante autochtones. Ses créations sont fortement influencées par la culture ancestrale wolastoqey, les matières historiques, les ouvrages de perles et les sculptures. La Galerie d’art Beaverbrook a exposé ses œuvres en 2019.

« Cette création constitue une représentation visuelle des liens culturels et spirituels profonds que les Wolostoqiyik entretiennent avec leur territoire. Nous aimons recevoir des visiteurs. Ainsi, ils peuvent développer un lien avec la terre traditionnelle Wolastoqey non cédée », se félicite le chef Allan Polchies.

L’œuvre conférera une identité caractéristique à l’aérogare de l’aéroport international de Fredericton.

« L’aéroport international de Fredericton, c’est la première et la dernière impression que les visiteurs ont de la région. Nous sommes ravis à l’idée que l’œuvre de Percy Sacobie soit placée bien en vue dans la salle d’embarquement. De cette manière, elle mettra en valeur le travail de ce formidable artiste local et fera valoir la richesse de la culture du peuple Wolostoqiyik », se réjouit la présidente et chef de la direction de Fredericton International Airport Authority, Johanne Gallant. « Nous remercions sincèrement la Ville de Fredericton et la Galerie d’art Beaverbrook pour leur soutien, et surtout la municipalité pour avoir commandé cette magnifique œuvre d’art. »

Cette commande de la Ville, destinée à l’aéroport, est évaluée à 70 000 $. La Galerie d’art Beaverbrook participe au projet en proposant d’installer correctement l’immense œuvre d’art lorsqu’elle sera prête, fin 2022. En effet, avec ses 8 pi de haut sur 24 pi de large (2,4 m x 7,3 m), elle occupera un vaste espace mural situé à l’une des extrémités de la salle d’embarquement.

« Je ne peux imaginer un meilleur artiste que Percy Sacobie pour concevoir cette immense installation artistique qui éblouira les passagers de l’aéroport de Fredericton », souligne le directeur des collections et des expositions de la Galerie d’art Beaverbrook, John Leroux. « En plus d’être très attaché à son art et d’avoir un style bien à lui, Percy Sacobie est extrêmement fier de son patrimoine autochtone et de son lien avec les paysages de cette terre unique. Ces éléments transparaîtront magnifiquement dans ce qu’il prévoit créer. C’est un honneur de pouvoir contribuer à ce projet. »

L’idée de commander une telle pièce couvait depuis plus de deux ans. Un groupe de travail, mis en place dans le cadre du projet de rénovation de l’aérogare, avait été chargé de s’intéresser aux artistes locaux dont le travail pourrait conférer aux locaux flambants neufs de l’aéroport une identité caractéristique. C’est ainsi qu’est née l’idée de commander une grande œuvre à un artiste autochtone local de premier plan.

Ce groupe de travail était constitué de membres du personnel de la Ville, de l’aéroport et de la Galerie d’art Beaverbrook. Le personnel municipal a ensuite présenté l’idée au conseil municipal de Fredericton, qui a appuyé la proposition avec enthousiasme.

La Ville et l’aéroport ont accepté la commande et le prêt dans le cadre de l’ouverture des nouvelles salles agrandies des arrivées et des départs de l’aéroport international de Fredericton.

L’emplacement a été choisi spécialement pour que l’œuvre soit un point de mire incontournable dans la nouvelle aérogare et exprime l’importance que la région accorde à la culture artistique en général et à la culture wolastoqey en particulier.

« Ça va être spectaculaire », s’enthousiasme la mairesse Kate Rogers.