Fredericton / Nouvelles / Hotel de ville

La Ville de Fredericton publie son rapport financier vérifié pour 2019

La Ville bien positionnée pour répondre aux défis futurs grâce à de bonnes pratiques de gestion financière

Comme le montre la vérification de ses états financiers, la Ville de Fredericton a terminé l’exercice 2019 avec un surplus combiné de 600 000 $ dans ses budgets de fonctionnement. La municipalité a reçu une opinion favorable sans réserve de la part des vérificateurs externes, EY. Une opinion favorable indique que les états financiers de la municipalité sont fidèles et répondent à toutes les exigences comptables et législatives.

« Le surplus que présentent nos états financiers vérifiés de 2019 démontre le bon fonctionnement de nos projets budgétaires, a déclaré Greg Ericson, conseiller municipal et président du Comité des finances et de l’administration. « Ces excellents résultats de la vérification de 2019 confirment la valeur des stratégies de gérance financière de la Ville, et cette année, ils constituent une évaluation particulièrement bienvenue compte tenu des défis économiques de la pandémie actuelle de COVID-19. Les défis économiques liés à la pandémie en 2020 ont déjà un impact sérieux sur les revenus de la Ville, ce qui a injecté un niveau d’incertitude sans précédent dans la planification financière et l’administration de Fredericton. Cependant, alors que chaque ville du pays est solidaire face à cette crise économique, la vérification de 2019 démontre que la gérance financière responsable de Fredericton nous a rendus plus forts et plus résilients face à ces défis que la plupart des autres. »

Le surplus combiné provient des économies réalisées dans divers domaines et relativement compensées par une nouvelle comptabilisation des vacances annuelles et des heures supplémentaires et par des revenus additionnels et des efforts soutenus d’amélioration et d’innovation. À titre d’exemples :

  • 300 000 $ d’augmentation du flux positif de trésorerie et des revenus de gestion de l’investissement au-delà de ce qui avait été budgété.
  • 215 000 $ d’augmentation des revenus de stationnement au-delà de ce qui avait été budgété.
  • 430 000 $ d’augmentation des revenus de transport en commun au-delà de ce qui avait été budgété.
  • 430 000 $ d’économies du Service des bâtiments – gains d’efficacité énergétique (gaz naturel, éclairage et électricité).

Points saillants :

  • Réalisations : Réduction de la dette à long terme (excédent net de 5 M$), poursuite des investissements dans les infrastructures, plan budgétaire équilibré, excédent combiné (services d’eau et d’égouts et fonds de fonctionnement général) de 600 000 $. L’excédent du budget de fonctionnement des services publics d’eau et d’égout sera réinvesti dans les mesures de renouvellement d’infrastructures.
  • Dépenses par programme : Sécurité publique (45,6 M$), Mobilité (30 M$), Communauté viable (25,5 M$), Eau et égout (16,6 M$), Vitalité économique (7,7 M$), Gouvernance et engagement civique (4,7 M$), Gérance de l’environnement (4,7 M$), Infrastructure durable (2,1 M$), Services généraux (500 000 $).
  • Les dépenses totales de 137,5 millions de dollars en coûts de biens et d’amortissement, intérêts et autres frais représentent une augmentation de 11,7 millions par rapport à 2018. Les dépenses les plus importantes ont été consacrées aux salaires et aux avantages sociaux, soit 71,8 millions.
  • Les revenus totaux s’élèvent à 151 millions de dollars, dont 103,9 millions provenant des impôts fonciers, le reste venant des ventes, amendes et autres frais, des services à d'autres administrations gouvernementales, du financement communautaire et des subventions de péréquation, du rendement des investissements, sans oublier des contributions de tiers provenant des promoteurs et des gouvernements provincial et fédéral. Depuis 2018, les revenus municipaux ont diminué de 10 millions de dollars à cause d’une diminution du financement des installations d’infrastructure par le secteur privé immobilier. Cette diminution est attribuable aux infrastructures acquises en 2018 par la fusion de Chateau Heights. Les revenus provenant des ventes, amendes et autres frais ont augmenté de 0,9 million de dollars en raison d’une utilisation accrue du service d’autobus et des parcs et garages de stationnement.
  • Les projections pour 2021 signifient que malgré un excédent combiné de 600 000 $ en 2019, la municipalité devra trouver 1,2 million de dollars pour le budget 2021.
  • Risques : Augmentation du coût de la main-d’œuvre supérieure à l’inflation; hausse des primes de Travail sécuritaire NB; événements météorologiques extrêmes; état économique de la province; effets à long terme de la COVID-19; volatilité des prix du carburant; taux d’intérêt et valeur du dollar américain; augmentation du coût du maintien et de la bonification des infrastructures.
  • Stratégies d’atténuation des risques : Plans financiers, politiques et investissements à long terme; stratégies opérationnelles et efficacité de la main-d’œuvre; gestion axée sur les résultats assurant une meilleure synchronisation entre le conseil municipal et la communauté.

La Ville se donne des objectifs à long terme qui assurent souplesse et adaptabilité et qui s’inscrivent dans la vision de la communauté. La vérification révèle que le maire et les conseillers municipaux se sont montrés prudents en matière de gestion financière et ont appliqué des principes de gouvernance responsable. L’année financière de la municipalité se déroule du 1er janvier au 31 décembre.

Pour se renseigner davantage sur la vérification, on peut consulter « états financiers vérifiés ».