Fredericton / Nouvelles / Hotel de ville

La Ville enlève la clôture ornementale de la place des Officiers pour la sécurité du public

Pour donner suite aux préoccupations de sécurité publique décrites par CBCL Consulting Engineers dans son rapport du 27 juin et pour respecter les modalités d’un permis de travaux relatif à un bien patrimonial accordé par le gouvernement du Nouveau-Brunswick, la clôture ornementale, les balustrades et les piliers de longeant la place des Officiers rue Queen seront enlevés au cours des prochains jours.

Une nouvelle clôture sécuritaire sera installée au bord du trottoir de la rue Queen pour protéger le public en raison d’un nivellement notable entre ce trottoir et la place des Officiers. Les clôtures de contrôle de la foule resteront aussi dans la place pour éloigner les gens de ce qui reste du mur de soutènement.

« La clôture se trouve par-dessus le mur de pierre, mais à plusieurs endroits, le mortier s’est désagrégé et de sorte qu’elle n’est plus soutenue par le mur et qu’elle est devenue instable », affirme Sean Lee, directeur adjoint – Ingénierie et opérations. « En fait le rapport de CBCL indique que son état est pire que ce nous avions d’abord pensé. En tant qu’ingénieurs, nos normes nous obligent à suivre les directives et à éliminer ce risque pour la sécurité publique. Ce n’est pas le projet de la place des Officiers qui motive la décision. Nous le ferions même si aucun plan n’avait été adopté pour la place. »

Conformément au permis de travaux relatif à un bien patrimonial, la Ville de Fredericton a pris note des caractéristiques de la clôture existante et a obtenu l’approbation du gouvernement provincial pour entreprendre les travaux. Pendant leur mise hors service, la clôture et la pierre seront enlevées et entreposées en lieu sûr pour une utilisation future.

Ce travail a pour but de veiller à ce que la clôture ne se renverse pas et que personne ne soit blessé, en particulier lors des activités prévues prochainement pour le Festival Harvest Jazz and Blues.

« Nous ne pouvons pas prendre le risque que quelqu’un soit blessé quand il y aura des milliers de personnes dans la place », conclut M. Lee.