Fredericton / Nouvelles / Hotel de ville

La Ville récompensée pour son action climatique

Fredericton accomplit avec succès le projet pilote Villes-vitrines de la Convention mondiale des maires pour le climat et l’énergie

La Ville de Fredericton figure parmi les vingt-cinq municipalités canadiennes qui ont terminé avec succès un grand projet pilote portant sur les actions climatiques locales.

Les municipalités sont particulièrement concernées par les changements climatiques, et grâce à ce projet pilote aux multiples déclinaisons (soutien technique, formations, activités de réseautage exclusives, accès à une palette d’outils et de ressources), Fredericton a pu réaffirmer ses objectifs ambitieux en matière de lutte contre le changement climatique.

La Ville s’est donc vu décerner, par la Convention mondiale des maires pour le climat et l’énergie (CMMCE), un insigne d’honneur dans la catégorie « Atténuation – Inventaire des GES » pour la période du projet pilote. Cette distinction reconnaît que la Ville de Fredericton a mis à jour son inventaire des émissions de gaz à effet de serre conformément aux normes mondiales fixées par la CMMCE et différents autres partenaires.

« La Ville de Fredericton est une figure de proue de l’action climatique », a déclaré le maire Mike O’Brien. « Je me félicite des travaux réalisés jusqu’à présent. Les choix durables que nous faisons aujourd’hui nous permettront de réussir le pari d’atténuer et de nous adapter, dans l’après-pandémie, aux futures problématiques liées au changement climatique. »

Cet inventaire actualisé permet de situer la municipalité dans notre démarche collaborative pour atteindre le « zéro net », c.-à-d. la neutralité carbone. Il constitue une base pour notre Plan communautaire sur l’énergie et les émissions, qui est d’ailleurs appelé à être examiné par le conseil municipal ce mois-ci. Ce plan permet d’établir une nouvelle cible en matière de réduction des émissions et de dégager les contours des actions que la Ville, les résidents et les entreprises peuvent mettre en œuvre pour atteindre un tel objectif, notamment pour réduire la consommation énergétique dans les habitations, les entreprises et le réseau de transports.

Grâce à sa participation au projet pilote, Fredericton a été reconnue à l’échelle nationale et internationale comme une force d’entraînement dans le domaine de l’action climatique locale.

Les partenaires de la Convention mondiale des maires au Canada

La Convention mondiale des maires au Canada est une collaboration entre la FCM, l’ICLEI- Gouvernements locaux pour la durabilité, le secrétariat de la Convention mondiale des maires et le projet Coopération urbaine internationale, appuyé financièrement par l’Union européenne.

L’initiative combine deux grands programmes nationaux pour le climat, Partenaires dans la protection du climat (PPC) et Bâtir des collectivités adaptées et résilientes (BARC), avec le principal programme mondial sur le climat. La CMM au Canada met à l’essai cette approche, qui s’appuie sur plus de 25 années d’expérience de la FCM et d’ICLEI dans l’exécution de programmes sur les changements climatiques au Canada. 

La Fédération canadienne des municipalités est la voix des gouvernements municipaux sur le plan national. Avec près de 2 000 membres, elle représente plus de 90 % de la population canadienne.

ICLEI - Gouvernements locaux pour la durabilité est une association internationale de gouvernements locaux engagés en faveur de la durabilité. Les bureaux canadiens travaillent avec les gouvernements locaux à travers le pays pour les aider à atteindre leurs objectifs de durabilité.

Le programme Coopération urbaine internationale (CUI) s’inscrit dans une stratégie à long terme de l’Union européenne pour promouvoir le développement urbain durable en coopération avec les secteurs public et privé.

La Convention mondiale des maires pour le climat et l’énergie (CMMCE) est la plus importante alliance mondiale pour un leadership climatique, réunissant près de 10 000 villes et administrations locales. D’ici 2030, les villes et administrations locales membres de la CMMCE pourraient réduire collectivement les émissions de CO2 de 1,3 milliard de tonnes par an, ce qui équivaut au retrait de 276 millions de voitures de la circulation.