Fredericton / Nouvelles / Hotel de ville
Photo de gauche à droite : Prashamsa G.C., secrétaire du groupe de travail; Kate Rogers, mairesse; Passionate Ncube, président du groupe de travail.

Nomination des membres du Groupe de travail sur la lutte contre le racisme

Le conseil municipal de Fredericton a nommé les membres du Groupe de travail sur la lutte contre le racisme à Fredericton. Ce groupe de travail a pour but de recommander au conseil municipal des mesures à prendre pour lutter contre le racisme systémique et la discrimination raciale afin de l’aider à atteindre son objectif de parvenir à une société pleinement diversifiée, inclusive et équitable.

Le groupe de travail sera présidé par Passionate Ncube, qui est engagé auprès de nombreuses organisations caritatives confessionnelles internationales dans la ville. Il sera également composé de 12 autres membres représentant diverses communautés ainsi que d’un agent de liaison du conseil municipal et d’un agent de liaison du personnel de la ville.

« Comme je l’ai dit en août dernier, la Ville doit prendre position contre la discrimination et affirmer clairement son intention de favoriser l’inclusion et d’améliorer la vie des personnes dans notre communauté », déclare la mairesse de Fredericton, Kate Rogers. « Après la nomination des membres du groupe de travail et l’adoption du mandat, il nous incombe maintenant d’écouter et d’examiner les recommandations qu’ils nous soumettront. »

« J’ai hâte de travailler avec ce groupe de personnes pour recommander au conseil municipal des moyens de combattre le racisme systémique dans notre communauté », déclare le président du Groupe de travail sur la lutte contre le racisme à Fredericton, Passionate Ncube. « Il s’agit d’une première étape de ce que je considère comme un processus de collaboration, où le succès viendra de nos actions futures et de notre travail collectif. »

Le groupe de travail doit terminer sa mission le 31 décembre 2023.

Voici les membres du groupe de travail et leur affiliation communautaire (en date d’avril 2022)

  • Passionate Ncube, président du groupe de travail, engagé auprès de nombreuses organisations caritatives confessionnelles internationales actives dans la communauté.
  • Renni Thomas, vice-présidente du groupe de travail et intervenante communautaire ayant à son actif des expériences personnelles vécues.
  • Prashamsa G.C., secrétaire du groupe de travail, avec le Capital Region Mental Health & Addictions Association et Nepali Cultural Association of New Brunswick.
  • Jenn Wambolt, Wil-Doo Cycle Club, Réseau d’inclusion culturelle et de changement des comportements, Coalition de transport actif de Fredericton et Breaking The Silence, No One Is Illegal - Fredericton.
  • Dr. Christofer Balram, intervenant communautaire ayant à son actif des expériences professionnelles vécues.
  • Derek Solomon, Première Nation Kingsclear.
  • Felix Ndayi, New Brunswick African Association.
  • Madhu Varma, Asian Heritage Society of NB et Conseil multiculturel du N.-B.
  • Sarah Rose, Première Nation St. Mary’s et Under One Sky.
  • Yusuf Shire, Association multiculturelle de Fredericton et New Brunswick African Association.
  • David Olara, New Brunswick African Association.
  • Marilyn Kaufman, Atlantic Jewish Council, Center for Israel and Jewish Affairs et Sgoolai Israel Synagogue.
  • Timothy Li, Chinese Cultural Association of New Brunswick.
  • La conseillère Ruth Breen fera la liaison entre le conseil municipal et le groupe de travail.
  • Graham Nickerson, agent d’inclusion communautaire au Bureau d’inclusion communautaire de la Ville de Fredericton, agira comme agent de liaison du personnel auprès du comité.

Contexte

La création du groupe de travail contre le racisme a été autorisée le 23 août 2021, lorsque le conseil municipal de Fredericton a voté à l’unanimité en faveur de l’adhésion à la Coalition des municipalités inclusives de l’UNESCO (un réseau de villes engagées à favoriser l’inclusion) et de la création d’un comité d’inclusion sociale chargé de superviser l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan d’inclusion sociale plus large et d’un groupe de travail contre le racisme ayant un mandat clair.

Les membres du groupe de travail ont été sélectionnés à l’issue d’un vaste processus de consultation publique. Neuf membres ont été nommés par leurs communautés respectives. Ensuite, après un appel au public invitant les personnes à soumettre une lettre d’intérêt faisant état de leurs qualifications pour faire partie du groupe de travail sur la lutte contre le racisme, le groupe initial a ensuite sélectionné cinq membres supplémentaires.

Ressource complémentaire