Officers’ Square Revised Plan, November 2018

Un plan révisé de la place des Officiers fournit des options pour sauver de grands arbres matures

Après avoir entendu les commentaires du public pendant l’été, le personnel municipal a présenté au conseil des schémas conceptuels révisés de revitalisation de la place des Officiers qui permettront de conserver jusqu’à huit grands arbres matures du lieu historique national.

Le conseil a vu deux options du plan révisé, une qui recommande d’éliminer l’entrée projetée à l’angle de la rue Queen et de la promenade Pointe Sainte Anne et de conserver quatre grands arbres supplémentaires, dont l’orme majestueux du coin. La deuxième option recommande de préserver les trois grands arbres matures et l’entrée de l’angle sud-est.

Le conseil a reçu la présentation et prendra une décision au sujet des projets à sa séance ordinaire du conseil municipal du mardi 13 novembre.  Pour en savoir davantage sur le plan révisé de place des Officiers, consulter www.fredericton.ca/PlacedesOfficiers.

Pour résoudre la difficulté causée par la préservation des arbres, les ingénieurs municipaux et les consultants en génie ont élaboré des solutions uniques particulièrement dédiées aux arbres bordant la rue Queen en vertu desquelles on reconstruira le mur d’enceinte de la place. Ce mur sert aussi de mur de soutènement pour la rue Queen. Le schéma conceptuel révisé comporte aussi la remise en place de la clôture en fonte ornée et une légère hausse de la quantité d’espaces verts.

Le schéma conceptuel révisé de la place des Officiers contient d’autres éléments clés, notamment la grande pelouse, en gazon naturel, la promenade qui devient aussi une patinoire en hiver, la scène abritée de la pluie, la petite scène dédiée aux amuseurs publics et au théâtre, un terrain de jeux pour enfants, une petite aire de jets d’eau ainsi qu’une place polyvalente consacrée à la tenue d’événements qui pourra aussi servir de stationnement.

Le plan révisé mentionne la préservation de huit grands arbres en tout, entre autres quatre grands arbres de plus qui bordent la rue Queen. Il comprend un nouveau plan de plantation d’arbres qui double le nombre total d’arbres qu’on trouve actuellement sur le site. La Commission des arbres de Fredericton a donné un avis favorable au nouveau plan concernant les arbres de la place.

En plus de la préservation des plus grands arbres de la place, les arbres plus petits seront remplacés par 29 nouvelles plantations, dont 8 ormes résistants à la maladie déjà cultivés. À la fin de la plantation, le nombre d’arbres de la place sera le double de ce qu’il est actuellement.

« Je pense que le personnel a fourni ce que le conseil avait demandé : des solutions permettant de sauver plus de grands arbres matures. Dans le cadre des révisions du plan, la plupart des grands arbres de la place des officiers sont préservés. Cette ingénierie extraordinaire a un coût et elle touche le schéma original. L’une des options consiste à préserver le grand orme du coin et à éliminer une entrée de l’angle qui comportait un accès pour personnes handicapées. Le conseil devra maintenant prendre en considération tous ces facteurs et les deux options, et déterminer les prochaines étapes », commente le conseiller Bruce Grandy, président du Comité d’aménagement urbain de la Ville. »

« L’un des points sur lequel tout le monde peut s’entendre, je pense, est que le statu quo n’est pas acceptable. La place des Officiers est un des endroits que nous chérissons le plus, un lieu historique national, et elle dans un état déplorable. Une grande partie de l’infrastructure est en fin de vie. Une partie est déjà délabrée. Il est temps que notre collectivité trouve un moyen d’aller de l’avant », ajoute le conseiller Grandy.

Le personnel a recommandé les options qui verront la conservation de quatre arbres bordant la rue Queen et élimineront l’entrée de l’angle, tout en préservant un mur et une clôture décorative en fonte au coin dans l’état où elle a été pendant de nombreuses années. Cette option élimine l’un des deux accès pour personnes handicapées par la rue Queen. Le coût de conservation des arbres est d’environ 190 000 à 200 000 $, quoique l’élimination de l’entrée apportera certaines économies.

En vertu de l’autre option présentée au conseil, on protégerait trois grands arbres bordant la rue Queen et conserverait l’entrée proposée au coin, à un coût d’environ 80 000 $ à 90 000 $.

Pour l’instant, on ne sait pas si les autres changements proposés au schéma auront des répercussions sur le coût, étant donné qu’il reste à faire un design détaillé sur le plan conceptuel.

Les deux options tiendront compte des considérations de sécurité publique pour l’entrée et la sortie dans les situations d’urgence en prévoyant un petit élargissement de l’entrée principale de la rue Queen.

La préservation des arbres fera en sorte de rapetisser la dimension de l’allée projetée, qui servira aussi de patinoire, et la réduction de l’aire de la grande pelouse d’environ sept pour cent. Le total de l’espace vert du schéma conceptuel révisé s’agrandira de deux pour cent par rapport au plan original.

Le personnel municipal explique avoir gardé à l’esprit trois principes clés dans la révision du plan. D’abord, le but de conserver plus de grands arbres. Ensuite, le respect du caractère patrimonial du site. Troisièmement, produire un plan adapté à toutes les utilisations actuelles du site, en tant que parc public, espace patrimonial et lieu consacré aux événements communautaires et aux festivals.

Le personnel a respecté les pratiques exemplaires en matière patrimoniale, tenant compte des éléments patrimoniaux distinctifs sur le plan provincial et national et des normes et lignes directrices concernant la conservation des lieux historiques du Canada. La Ville a aussi consulté Parcs Canada et d’autres experts à propos des éléments clé du plan.

« C’est une vraie solution de compromis. Tout est lié dans la place. Il n’est pas possible de sauver un élément comme les arbres sans qu’il y ait de répercussions sur d’autres, comme la grande pelouse par exemple. C’était difficile, mais en fin de compte, je pense que nous avons relevé le défi et que nous avons conçu un meilleur plan. C’est vraiment un concept magnifique », commente Juan Estepa, gestionnaire du patrimoine et de l’urbanisme.