Fredericton / Nouvelles / Vues de la ville

La visite virtuelle d‘une caserne de pompiers, une expérience formidable

Une caméra à 360 degrés offre de multiples avantages pour la prévention des incendies

La pandémie de COVID-19 a grandement modifié la façon d’intervenir de nombreux fournisseurs de services publics. Soudainement, on leur imposait le port d’un couvre-visage, le respect de mesures de distanciation et parfois même le télétravail. Dans certains cas, cela a toutefois conduit à une amélioration des services. À titre d’exemple, la pandémie a incité le Service d’incendie de Fredericton à adopter une idée qui mijotait depuis un bon moment : la création d’une visite virtuelle d’une des casernes locales.

« Quand les visites des enfants ont dû être annulées, on s’est rendu compte de l’importance majeure de ce service auquel les enfants n’avaient plus accès », explique l’agent de prévention des incendies Steven Magnus.

« Nous pensions faire une vidéo où tout le monde vivrait la même expérience de visite », explique l’agente de prévention des incendies Jennifer Vail. « Mais même quand des enfants viennent ici en personne, ils s’intéressent à des choses différentes. Ils courent dans différentes directions en entrant ici pour la première fois. C’est alors qu’a pris forme une visite virtuelle leur permettant de faire exactement ce qu’ils veulent. Libre à eux de ne pas examiner chacun des camions, d’aller directement à la vidéo ou de courir jusqu’à l’échelle pour y grimper. »

Ce genre de visite permet d’explorer la Caserne no 2 – celle de Two Nations Crossing − à leur propre rythme, grâce à des liens cliquables qui font apparaître des vidéos et des textes expliquant les caractéristiques de la caserne et l’utilité des divers équipements. On peut explorer dans une fenêtre de navigation ou à l’aide d’un système de réalité virtuelle. Tout ça en français ou en anglais.

« Il s’agit d’une expérience éducative très interactive et moderne », explique le chef des pompiers, Dwayne Killingbeck. « Elle n’est pas destinée à remplacer nos offres habituelles une fois que les choses reviendront plus normales, mais plutôt de créer une autre forme d’interaction avec nos principaux groupes : les enfants, les familles, le personnel enseignant et les groupes d’intérêt spéciaux. »

Le sous-chef adjoint David McKinley enchaîne : « Et pour que les jeunes enfants s’amusent, on a pensé à inclure Sparky le chien pompier. C’est surtout pour les jeunes enfants qui n’ont pas vraiment le goût de savoir ce qu’on fait avec une hache ou un pied-de-biche. »

Le lien vers la visite virtuelle se trouve dans la section Éducation du site web du Service d’incendie de Fredericton. Cliquer ici pour commencer.

En plus de faire faire une visite virtuelle, la caméra à 360 degrés du Service d’incendie de Fredericton commence à servir à d’autres fins. Lorsque des bâtiments nouvellement construits sont approuvés, les agents de prévention des incendies Magnus et Vail prennent des photos à 360 degrés des lieux, ce qui devient une référence inestimable en cas d’un autre feu au même endroit.

« Nous prenons soin d’aller dans tous les coins qui peuvent intéresser un pompier ou une pompière qui aura à répondre à un appel d’urgence, par exemple, les salles électriques ou de systèmes de gicleurs », explique l’agente Jennifer Vail. « C’est une façon proactive de faire une bonne préplanification dans la ville. C’est un atout très positif. »

La caméra sert aussi pour les enquêtes après incendie. Et le fait de disposer d’un catalogue des lieux d'incendie photographiés à 360 degrés constitue une ressource précieuse pour la formation.

« Dans un de nos bureaux, on peut guider quelqu’un étape par étape », poursuit l’agente. « On peut montrer différentes traces de feu pour indiquer ce qu’il faut rechercher quand on arrive sur les lieux. On peut présenter à nos recrues des scènes d’incendie qui leur permettront de s’y familiariser bien avant d’y faire face en contexte réel. »

La semaine de la prévention des incendies 2021 se déroule du 3 au 9 octobre sous le thème « Apprenez les sons de la sécurité incendie! » Ce thème a été suggéré par le nombre d’enseignantes et d’enseignants en mode virtuel qui se sont plaints l’année dernière d’entendre des gazouillis en arrière-plan pendant qu’ils travaillaient avec leurs élèves. Il s’est avéré que ces sons étaient ceux de détecteurs de fumée dont les piles devaient être changées. En reconnaissant ces sons, le personnel enseignant a peut-être pu prévenir des incendies en informant les familles.