Chaleur accablante

Les périodes de chaleur accablante peuvent présenter un risque pour la santé et même entraîner la mort. Cliquez ici pour obtenir les conseils du Bureau du médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick sur les façons de reconnaître et de prévenir les malaises associés à la chaleur et sur les mesures à prendre en cas de coup de chaleur. 

Système d'avertissement et d'intervention en cas de chaleur

La Ville de Fredericton est un partenaire du Système d’avertissement et d’intervention en cas de chaleur (SAIC) du gouvernement du Nouveau-Brunswick. 

Les effets des changements climatiques entraînent des risques pour la santé des Canadiens et des Néo-Brunswickois, en particulier les personnes âgées, les jeunes enfants, les sans-abris et ceux qui souffrent de maladies chroniques ou qui prennent certains médicaments.

Level 1Level 2Level 3

Pour en savoir plus sur les avertissements de chaleur et sur ce que vous pouvez faire pour vous protéger, consultez la ​page web du Système d’alerte et d’intervention à la chaleur (SAIC) du gouvernement du Nouveau-Brunswick.


Effets de la chaleur accablante

Des périodes de chaleur accablante peuvent survenir tout au long de l’été et engendrer des malaises associés à la chaleur (en anglais seulement), agraver des problèmes médicaux préexistants (en anglais seulement) et potentiellement provoquer la mort. Une chaleur accablante peut provoquer des crampes de chaleur (en anglais seulement), un épuisement par la chaleur ou un coup de chaleur. Une exposition prolongée à une chaleur accablante peut présenter un risque grave pour de nombreuses personnes. Si la température intérieure d’une maison dépasse les 31 oC pendant une période prolongée, le risque potentiel pour les groupes susceptibles de faire un malaise associé à la chaleur augmente significativement.

Lorsque le corps est exposé à une chaleur accablante, il doit fournir d’importants efforts pour se rafraîchir. Il le fait en évacuant la sueur, mais par une chaleur accablante, le mécanisme naturel de refroidissement corporel peut nécessiter un soutien supplémentaire. L’hydratation et un environnement frais peuvent aider le corps à se rafraîchir et éviter ainsi des troubles provoqués par la chaleur.

Des avertissements de chaleur sont émis au moyen du Système d’avertissement et d’intervention en cas de chaleur (possibilité de créer un lien vers la section sur le Système d’avertissement et d’intervention en cas de chaleur du document, si ce dernier est consulté en ligne) afin de prévenir la population d’une période de chaleur accablante.

Lien en français vers la page sur les coups de chaleur : Reconnaître et prévenir les malaises associés à la chaleur (gnb.ca)

Lien en français vers la page sur l’épuisement dû à la chaleur : Reconnaître et prévenir les malaises associés à la chaleur (gnb.ca)

Qui est concerné?

Tout le monde risque de souffrir de complications associées à la chaleur; cela dit, pour certains groupes, le risque est plus important. Les personnes les plus susceptibles d’en souffrir sont celles qui ont plus de 60 ans, celles qui sont atteintes d’une maladie chronique, les personnes sans-abri ou qui vivent dans un logement inadéquat, et les gens qui travaillent à l’extérieur.

Les aînés (liste déroulante)

Les aînés sont plus à risque de faire un malaise associé à la chaleur, ce risque peut même augmenter en présence de certains facteurs. Les aînés sont plus susceptibles de souffrir de maladies chroniques (en anglais seulement) [comme le diabète, le cancer, les cardiopathies et les maladies respiratoires], de prendre des médicaments et d’avoir des problèmes de mobilité; ces facteurs accentuent le risque. En raison de ces facteurs de risque, le corps peut éprouver des difficultés à se rafraîchir au cours d’une période de chaleur accablante.

Lien en français vers la page sur les médicaments : Medicamentsetchaleur.pdf (gnb.ca)

Les personnes sans-abri ou qui vivent dans un logement inadéquat (liste déroulante)

Les personnes sans-abri ou qui vivent dans un logement inadéquat sont plus à risque de faire un malaise associé à la chaleur, et ce, pour de nombreuses raisons. Elles pourraient éprouver des difficultés à s’abriter du soleil, à s’hydrater, à se rendre dans des centres de rafraîchissement publics et à accéder à des endroits climatisés. Si leur corps ne peut pas se rafraîchir, elles courent le risque de faire un malaise.

Les travailleurs (liste déroulante)

Les personnes qui travaillent à l’extérieur sont plus à risque (en anglais seulement) de faire un malaise associé à la chaleur les jours où les températures sont particulièrement élevées. En raison de leur exposition prolongée, leur corps éprouve encore plus de difficultés à se rafraîchir. Ce risque est élevé si les personnes travaillent toute la journée en plein soleil. Voici quelques mesures (en anglais seulement) à prendre pour se protéger.

Autres personnes vulnérables (liste déroulante)

D'autres personnes peuvent également être particulièrement vulnérables.

Lien en français vers la page sur les autres personnes : Système d’alerte et d’intervention à la chaleur (SAIC) (gnb.ca)

Comment puis-je réduire le risque?

Vous pouvez réduire le risque de malaises et de complications associés à la chaleur en posant des gestes pour vous protéger de la chaleur cet été. Vous pouvez prendre plusieurs mesures pour rester au frais, et permettre aux autres de le rester, maintenir la fraîcheur dans votre logement, aux autres et à votre maison, et pour vous protéger de la chaleur. Il est extrêmement important de rester à l’abri de la chaleur, c’est d’ailleurs la meilleure chose que vous puissiez faire pour vous protéger des effets de la chaleur.

Lien en français vers la page sur les gestes à poser pour se protéger de la chaleur cet été : GestesPoserpourProtegerChaleur.pdf (gnb.ca)

Lien en français vers la page sur les différentes mesures à prendre : Reconnaître et prévenir les malaises associés à la chaleur (gnb.ca)

Rester à l’abri de la chaleur (liste déroulante)

  • Hydratez-vous (possibilité de créer un lien vers la section Hydratation du document, si ce dernier est consulté en ligne).
  • Prenez un bain ou une douche à l’eau fraîche.
  • Placez une serviette fraîche ou humide sur votre corps (p. ex. la nuque, les aisselles, l’aine).
  • Fréquentez des endroits climatisés.
  • Utilisez un ventilateur quand la température n’est pas trop élevée (inférieure à 35 °C).
  • Ouvrez la fenêtre si la température extérieure est inférieure à la température intérieure.
  • Prenez un bain ou une douche à l’eau fraîche.
  • Allez dans un centre de rafraîchissement (possibilité de créer un lien vers la section Centres de rafraîchissement du document, si ce dernier est consulté en ligne).
  • Abritez-vous du soleil.
  • Portez des vêtements amples et légers.

Maintenir la fraîcheur dans votre maison (liste déroulante)

  • Allumez votre climatiseur si vous en avez un.
  • Allumez les ventilateurs si la température intérieure est inférieure à 35 °C.
  • Occultez les fenêtres exposées au soleil pour en bloquer les rayons, dans la mesure du possible.
  • Fermez les fenêtres en journée lorsque la température extérieure est supérieure à la température intérieure.
  • Ouvrez les fenêtres, les stores et les volets, si ce n’est pas dangereux, afin de laisser circuler l’air frais lorsque la température extérieure est inférieure à la température intérieure (en général, la nuit et le matin).
  • Veillez à débrancher tous les appareils électriques inutilisés.
  • Ressource supplémentaire : Comparaison des pics de température intérieure et extérieure (en anglais seulement) [possibilité de créer un lien vers la section Comparaisons des pics de température intérieure et extérieure du document, si ce dernier est consulté en ligne].

Permettre aux autres de rester au frais (liste déroulante)

  • Prenez des nouvelles de votre famille, de vos amis et de vos voisins qui sont peut-être sensibles à la chaleur accablante pour s’assurer qu’ils restent au frais. Consultez le guide des examens de santé pour vous aider à procéder à une évaluation efficace de la situation et à assurer la sécurité des autres.
  • Incitez les autres à se rester au frais. S’ils ne sont pas en mesure de maintenir la fraîcheur dans leur maison, suggérez-leur de se rendre dans un bâtiment public climatisé, un centre de rafraîchissement (possibilité de créer un lien vers la section Centres de rafraîchissement du document, si ce dernier est consulté en ligne) ou de venir chez vous si votre maison est plus fraîche.
  • Ressource supplémentaire : CommunautairesBenevolesExtremeChaleur.pdf (gnb.ca).

Lien vers la ressource supplémentaire en anglais : WorkersVolunteersDuringHeat.pdf (gnb.ca).

Messages clés

  • N’oubliez jamais de prendre des nouvelles de votre famille, de vos amis et de vos voisins pendant les périodes de chaleur accablante. Tout le monde peut effectuer des examens de santé, lesquels peuvent s’avérer très efficaces pour protéger les autres.
  • Certains groupes de personnes, comme les aînés et de personnes sans-abri ou qui vivent dans des logements inadéquats, sont plus à risque de souffrir de complications liées à la chaleur.
  • En période de chaleur accablante, il faut vérifier la température intérieure plusieurs fois par jour. Une exposition prolongée à certaines températures élevées peut être dangereuse; la surveillance de la température intérieure permet de déterminer s’il fait trop chaud dans une maison et s’il est temps de se rafraîchir ou de partir.

Lien en français vers la page sur les groupes de personnes : Système d’alerte et d’intervention à la chaleur (SAIC) (gnb.ca)

Autres brefs messages

  • Il peut faire extrêmement chaud dans les voitures (en anglais seulement) lorsque leur moteur est à l’arrêt et qu’elles sont en stationnement. Veillez à NE JAMAIS laisser un animal ou une personne dans une voiture où il fait chaud ou très chaud. Lorsque la température est élevée dans une voiture, on peut y mourir.
  • Prenez des pauses pour vous rafraîchir, dans la mesure du possible, pendant les périodes de chaleur accablante. N’oubliez pas que l’idéal, ce sont les endroits climatisés.
  • Pensez à vous hydrater les jours où il fait extrêmement chaud.

Sections supplémentaires accessibles à partir de liens

Hydratation

N’oubliez pas de vous hydrater en période de chaleur accablante. Buvez beaucoup d’eau et pensez à boire avant d’avoir soif. Si vous attendez d’avoir soif, vous êtes alors déjà déshydraté. En raison de la déshydratation, le corps est moins en mesure de se rafraîchir grâce à l’évacuation de la sueur, son principal moyen d’extraction de chaleur. L’eau est le liquide idéal pour combattre la déshydratation. Évitez, si possible, les boissons caféinées et alcoolisées, étant donné qu’elles sont déshydratantes.

Centres de rafraîchissement

Les centres de rafraîchissement sont des outils essentiels durant les périodes de chaleur accablante. Ils sont source de soulagement lors des périodes les plus chaudes de la saison. Se rendre dans des centres de rafraîchissement plus souvent, pour de brèves périodes, dans la journée peut contribuer plus efficacement au refroidissement corporel. Les centres de rafraîchissement sont ouverts à tout le monde. Ils sont particulièrement utiles aux personnes plus à risque de souffrir d’un malaise associé à la chaleur si ces dernières ne sont pas en mesure de se rendre dans un autre endroit frais. Les centres de rafraîchissement sont importants pour les personnes qui n’ont pas la climatisation, les personnes sans-abri ou celles qui vivent dans des logements inadéquats.

Une liste ou une carte de ces endroits pourrait être affichée et mise à jour ici. Pour obtenir l’emplacement précis ou un complément d’information sur les installations, cliquez ici (le lien vers la carte reste à élaborer, mais il pourrait figurer ici).

Comparaison entre pics de température intérieure et extérieure

En périodes de chaleur accablante, une partie de la journée est habituellement plus chaude. C’est à ce moment-là que se produit le pic de température. Le moment du pic de température peut varier selon que la personne se trouve à l’intérieur ou à l’extérieur. Le pic de la température intérieure se produit plus tard dans la journée, en comparaison au pic de la température extérieure.

Le pic de la température extérieure se produit en général vers la fin de l’après-midi.

Alors que le pic de la température intérieure se produit en général en soirée.

La chaleur a en quelque sorte un effet différé sur la température intérieure, mais cette dernière peut quand même être plus élevée que la normale.

Ressource supplémentaire : Pic de température intérieure et extérieure (en anglais seulement)

Ressources du Nouveau-Brunswick

GestesPoserpourProtegerChaleur.pdf (gnb.ca)

Medicamentsetchaleur.pdf (gnb.ca)

CommunautairesBenevolesExtremeChaleur.pdf (gnb.ca)