Conseils pour le stress en cas d’urgence

Conseils pour le stress en cas d'urgence

Les situations d'urgence peuvent causer des réactions émotives et physiques. Dans ces cas, la plupart des gens sont habituellement désorientés et peuvent ne pas fonctionner normalement pendant un certain temps. Ils peuvent trembler de façon incontrôlable ou se sentir paralysés. Il est courant d'éprouver des sentiments de perplexité, de stupéfaction et de soulagement. Il importe que les personnes impliquées dans une situation d'urgence prennent soin d'elles-mêmes et de leurs proches.

Voici quelques conseils à l'intention des familles du Nouveau-Brunswick touchées par une situation d'urgence. Les gens doivent :

  • se reposer fréquemment et bien manger;
  • garder un horaire facile à gérer. Dresser une liste et faire une chose à la fois. Décider ce qui doit être accompli dès maintenant et remettre le reste à plus tard;
  • faire des activités physiques autant que possible;
  • demander de l’aide et accepter le soutien des autres;
  • donner des câlins, le contact physique est très important;
  • se remémorer les capacités d’habilitation utilisées lors d’épreuves antérieures et les mettre à profit;
  • raviver de bons souvenirs.

Soyez attentif aux réactions des enfants. Ils peuvent commencer à se sucer le pouce, à souffrir d'incontinence nocturne, à devenir accaparants ou craintifs. Les enfants peuvent se replier sur eux-mêmes ou essayer de faire preuve de courage lorsqu'ils ont vraiment besoin d'être rassurés. Pour aider les membres de la famille à retrouver un état normal, parlez des événements. Voici des suggestions :

  • encourager les enfants à s’exprimer, soit en dessinant ou en jouant plutôt que d’en parler;
  • prendre leur peur au sérieux, les rassurer et leur accorder plus d’attention;
  • discuter des événements avec eux. Soyez honnête, mais doux;
  • dans ce genre de situation, il est important que tous les membres de la famille se rapprochent les uns des autres même s’il semble plus facile de chercher un logement ou de l’aide sans faire appel aux proches;
  • assigner à chacun des tâches précises à accomplir pour retrouver une certaine normalité. Assurer la participation de chacun dans la planification d’activités pour se souvenir de leurs pertes;
  • surveiller attentivement les problèmes de santé potentiels et les signes de stress comme les cauchemars et la dépression tant pour vous que pour tous les membres de la famille. Obtenez de l’aide au besoin;
  • conserver les routines quotidiennes (brosser les dents, lire des histoires avant le coucher) et les tâches (choisir ses vêtements, etc.);
  • éviter ou réduire l’écoute de la couverture médiatique des événements effroyables.

En période de stress, le corps réagit physiquement aussi. Si on ne prend pas bien soin de soi, notre corps lutte pour revenir à ses fonctions normales. Si après quelques semaines, vous voyez que les nouveaux symptômes liés au stress que vous vivez ne disparaissent pas ou que vous n’êtes pas capable de reprendre votre mode de vie normal d’avant l’événement tragique, il est important que vous demandiez de l’aide. 

Ressources de counseling et de soutien :

  • Si votre employeur a un PAEF (programme d’aide aux employés et à leur famille), votre régime d’assurance-santé vous permet, à vous et aux membres de votre famille, de recevoir du counseling et du soutien.
  • Si vous êtes suivi ou avez accès à un travailleur social par l’entremise du ministère du Développement social, il pourrait peut-être vous aider à obtenir des services de counseling.
  • Family Enrichment and Counselling Service, rue Queen, offre des programmes qui peuvent rendre le counseling plus abordable pour ceux qui ne peuvent pas payer les tarifs habituels (458-8211).
  • Centre de santé communautaire du centre-ville de Fredericton offre aussi du counseling (452-6383).
  • Vous pourriez aussi contacter les Services de santé mentale au 453-2132.
  • Diverses églises locales offrent également du counseling. L’église baptiste, rue Brunswick est une de celles qui ont un centre de counseling.
  • Vous pouvez aussi consulter votre médecin de famille ou un autre praticien qualifié afin de recevoir des recommandations et des soins.
  • La ligne d’écoute CHIMO est accessible au 1-800-667-5005.

 

Liens utiles 

Croix Rouge canadienne - Psychological First Aid Pocket Guide (en anglais seulement) 

Société canadienne de psychologie - Responding to Emergencies and Disasters (en anglais seulement)

Réseau de santé Horizon - Comment détecter les changements psychologiques à la suite d’un événement traumatique?

Manuvie - Réduire le stress : 10 conseils pratiques